Pilori Macieira de Cambra

Pilori du style manuélin du XVIe siècle, correspond à la Charte octroyée par le roi D. Manuel I, en 1514, à Terra de Cambra. Classé comme Monument d’Intérêt Public, il est situé à la Place de Macieira de Cambra devant le Musée Municipal.

Le Fleuve Caima

Le fleuve Caima est le plus important des cours d’eau de la municipalité de Vale de Cambra. Divisant la municipalité en deux parties – Nord et Sud. Sa source débouche en une imposante chute d’eau – Frecha da Mizarela – d’une hauteur d’environ, 70 mètres dévalant sur un dénivelé de 900 mètres, en découvrant tout au long de son cours des paysages qui méritent une visite. Les rives du fleuve couvertes d’arbres  créent de très beaux paysages fluviaux au long desquelles s’alignent de vieux moulins et des ponts anciens.

Barrage Eng. Duarte Pacheco

À partir de sa chute d’eau, le fleuve Caima se resserre entre deux versants jusqu’à Rôge, où a été construit le Barrage ENG.ºDuarte Pacheco, destiné à l’ irrigation des champs fertiles de la partie la plus basse de la vallée. Le barrage est un endroit charmant, entouré d’un paysage vert, où l’on peut se reposer tout en jouissant de la quiétude des eaux de ce fleuve.

Anta de Cerqueira ou Pedra Moura

En pleine Serra da Freita se situe la commune de Arões, où des vestiges d’occupations anciennes attestent la présence millénaire de l’Homme. En ce lieu se détache Anta de  Cerqueira ou Pedra Moura, un dolmen funéraire inséré dans une nécropole qui compte  actuellement  huit monuments disposés dans une importante plaine du versant Est de Serra do Arestal.

Chronologiquement situé à la fin IVe millénaire A.C. et la première moitié du IIIe millénaire A.C. , le monument se situe entre les lieux-dits de Coval/Cerqueira, à la frontière des communautés de Couto Esteves (Sever do Vouga) et de (Vale de Cambra). Actuellement dans le territoire admnistratif de la municipalité de Sever do Vouga, il aura servi pendant des siècles de borne entre cette municipalité et Cambra, comme en atteste la croix inscrite sur la pierre de sa couverture.

Gravures Rupestres

Dans la commune de Cepelos, à Gatão, se situe un site archéologique avec des gravures rupestres. Ce site archéologique est constitué par deux affleurements granitiques et il aura obtenu la désignation de “Riscos ” très probablement par les traits et les rayures ouvertes  dans les faces respectives, selon ce qui se dit entre le Néo-chalcolithique et l’ Âge du Bronze. Les gravures de ce site à l’art rupestre, classées dans la nomination “Art Atlantique” pourront remettre pour un sens symbolique-religieux. Un spécial relief a aussi l’archéossite situé dans la commune de Rôge, à Sobidade, contigu au village de Trebilhadouro, un site aussi avec des gravures rupestres qui s’ insère également dans la nommée “Art Atlantique”.

Grand-autel de la Matrice de Rôge

On pense  que cet grand-autel a été construit pendant la campagne de travaux réalisés par le curé João Gomes de Abreu, dans la seconde partie du XVIIIe siècle. Il s’insère dans la période du baroque tardif et du rocaille, visible dans le style ornemental de motifs végétalistes, volutes et surtout de coquillages asymétriques.

Chapelle de Nossa Senhora do Desterro et Calvaire

Cette chapelle se trouve à l’intérieur d’une enceinte en pierre  arborée. Édifiée à la seconde période du XXe siècle, elle est venue remplacer une petite église, qu’ y existait déjà et reste un exemple de l’architecture éclectique.  À l’intérieur, d’une seule nef, on distingue les sculptures de la Sainte Patronne, Nossa Senhora do Desterro, une image de la Sainte Trinité, les deux du XVIIIe siècle, et une sculpture de Nossa Senhora de Fátima, du maître Guilherme Thedim. C’est un lieu de grand pèlerinage, où affluent de nombreux fidèles, principalement le jour de sa fête. De son parc on admire un paysage unique, où les jours limpides et clairs laissent apercevoir Ria de Aveiro.

Calvaire Paroissiale de Rôge

Implanté au fond du parvis de l’église matrice de la commune, ce calvaire a été construit au XVIIIe siècle. C’est un exemple de l’architecture   baroque  “joanino”, est sans doute le meilleur monument de ce style dans tout le pays. 

Santo António de Lisboa

Située au centre de la ville,  la statue de Santo António, du maître João Fragoso, est une œuvre d’excellente valeur sculpturale qui rappelle le Saint Patron de la municipalité.  Elle est considérée comme une des meilleures œuvres  sur Saint Antoine exécutées au XX siècle.